Revivez « Sempé en Liberté » – Ep. 2

Épisode 2 : Exercices de style - de Bordeaux à Paris

Découvrez le second épisode de la visite virtuelle qui met Sempé à l'honneur !

En 1951, Sud Ouest Dimanche publie les premiers dessins de Sempé... signés « DRO ». Renvoyé par son courtier en vins après plusieurs erreurs tragiques où, mélangeant les résultats obtenus par les alambics, il donnait à un vin médiocre des qualités de grand cru classé, il falsifie ses papiers et s’engage dans l’armée pour venir à Paris. Dès son arrivée, en 1952, il collabore à de nombreux titres avec des centaines de dessins publiés

(Ici Paris, France Dimanche, Samedi soir, Noir et Blanc, Le Rire, etc.) mais continue à travailler pour Sud Ouest Dimanche. Au delà du gag qui reste évidemment nécessaire, apparaît un regard encore flou mais déjà facétieux sur le monde qui l’entoure.

Dans Moustique, journal belge, il publie – seul – les premiers dessins du « Petit Nicolas ». En 1956, Roger Théron, passionné de dessin d’humour, lui offre l’hospitalité dans la dernière page de Paris Match aux côtés de Chaval, Bosc, et plusieurs dessinateurs américains. Le trait maladroit et impersonnel des débuts, guidé par la seule volonté obsessionnelle de faire rire, va laisser peu à peu la place à une analyse décalée et bienveillante de la société.