Conférence : « Athènes et la mer : commerce, démocratie...

Conférence des Amis du Musée Mer Marine "Athènes et la mer"

«Athènes et la mer : commerce, démocratie et impérialisme» par Patrice BRUN
Professeur émérite à l’Université Bordeaux Montaigne

 

Dès la fin du VIe siècle avant notre ère, Athènes devient une puissance maritime, exportant au loin ses productions artisanales. Les guerres médiques et la victoire des Grecs face à l’Empire perse accroissent considérablement la puissance d’Athènes désormais hégémonique en mer Égée en même temps que se développe la démocratie. La mer, vecteur d’échanges, devint dès lors un champ de bataille qui, durant trois quarts de siècle, fut aux mains d’une cité impérialiste.

Le but sera de montrer, au travers de documents littéraires, épigraphiques et iconographiques comment la mer Égée est devenue, au cours du Ve siècle avant notre ère, la chasse gardée politique, économique et militaire d’une cité en pleine expansion depuis l’avènement de la démocratie à la fin du VIe siècle et surtout après la part majeure qu’elle prit au triomphe grec lors des guerres médiques.

La création artificielle d’un port – Le Pirée – devenu au fil du temps l’arsenal de la cité et le comptoir commercial de toute la mer Égée et même de la Méditerranée orientale, dirigea la cité et ses membres vers une politique commerciale tournée vers l’importation de produits bruts (bois, céréales, esclaves) et l’exportation de produits finis très recherchés dans le monde grec et même au-delà (huile, céramique, argent monnayé).

La cité, grâce à la ligue de Délos créée au lendemain de la Seconde Guerre Médique dont elle est dès lors la puissance hégémonique, maintint jusqu’à la fin du Ve siècle, une domination très stricte sur des alliés au départ libres d’adhérer à la ligue mais peu à peu devenus des sujets exploités par le versement d’un tribut annuel qui devait faire la richesse architecturale d’Athènes dont témoignent aujourd’hui encore les monuments de l’Acropole.

Il devient clair, dans ces conditions, que c’est bien la mer qui, unissant Athènes et ses citées alliées, est devenue le personnage central de la Grèce du Ve siècle.

 

18h30 – Tarif 5€ – Gratuit pour les Amis du MMM